Histoire de Cenne-Monestiés

Les origines

Cenne

L’origine de Cenne n’est pas connue. C’est une bastide, une ville formée de rues à angle droit. Il est placé au confluent de deux rivières, le Lampy et le Riblou et un peu en hauteur donc une excellente position défensive.

Après le traité de Paris de 1229, les guerres de la période Cathare se terminent et tout le sud-ouest est rattaché au Royaume de France. En 1249 Alphonse of Poitiers devient Comte de Toulouse et donc suzerain du Lauragais. Il y vient peu et fait construire 54 bastides pour calmer le pays. En tout, de 1222 à 1373, entre 300 et 500 bastides ou villes neuves furent construites dans le sud-ouest de la France. Peut-être Cenne fut une de celles-ci.

Monestiés

Monestiés représente une francisation abusive de la forme latine Monasterium (=monastère). En toponymie cependant, le terme monasterium est à considérer avec beaucoup de précautions car, par analogie, on a très souvent donné ce nom à de petites églises qui n’avaient rien à voir avec de réels monastères. C’est sans doute le cas ici. L’endroit est mentionné sous le nom de "Monastérium qui vocatur Sancti Marrtini (qu’on appelle Saint Martin) dans un écrit de 950, Monasterio dans un manuscrit de 1234.

Mise à jour: 13 mai 2014